La peur est ce sentiment d’inconfort qui anime votre enfant lorsqu’il est en face des choses qu’il n’arrive pas à comprendre, qui lui sont étrangères ou inhabituelles.

On parle de phobie lorsque l’enfant fait une crise d’angoisse instantanée à chaque fois qu’il voit un objet ou se trouve dans une situation qu’il juge inconfortable. La peur est pour l’enfant un moyen d’aiguiser sa vigilance.

Si certaines peurs disparaissent au fur et à mesure de la croissance de l’enfant (peurs de la séparation, peur du noir), d’autres l’affectent indéfiniment (peur d’un objet, de certains bruits, d’une personne, d’une situation, d’un animal) et peuvent lui porter préjudice (l’enfant peut s’isoler tout le temps ou se replier sur lui-même).

Pour faire face à ces peurs, il ne faut pas banaliser ses phobies, mais plus tôt trouver le juste équilibre. Dire à l’enfant que vous comprenez ses peurs (mentionner éventuellement ce qui pourrait l’effrayer et le rassurer). La manière dont vous réagissez face à un événement à un impact sur l’enfant.

Si vous paniquez, il n’y a pas de raison que l’enfant soit calme en retour. Privilégiez un environnement stable et affectueux pour donner à votre enfant un sentiment de sécurité. Développer ses capacités d’adaptation en le confrontant progressivement au monde extérieur à travers les sorties en famille ou des sorties sans vous à ses côtés. Quel que soit le type de phobies auxquelles l’enfant est confronté, il est important de communiquer avec l’enfant et de ne pas poser des actes ou tenir de mauvais propos qui vont le contrarier même à bas âge. L’enfant ressent les émotions et vous comprend.

(Visited 899 times, 2 visits today)