Maman,savez-vous que manger s’apprend et cela dès la naissance ?  

Pour pouvoir manger, bébé doit savoir utiliser sa langue ainsi que les muscles de sa bouche. Ces capacités se mettront en place tout au long de son développement.  Mais comment bébé arrive-t-il à passer de la succion à la mastication ?

De 0 à 4 mois, c’est le début des premiers mouvements de succion sur le sein ou la tétine du biberon. Bébé doit parvenir à bien coordonner (téter, avaler et respirer). A ce stade, il est nourri uniquement au lait. Mais il y a possibilité d’étouffement et de fausse route si bébé est mal positionné lors de la prise du lait. Donc attention maman !

Vers 4 – 6 mois, la succion s’améliore et devient de plus en plus longue et contrôlée. Bébé déplace mieux la nourriture vers la gorge. C’est donc le moment d’introduire les purées lisses et légères. Toutefois, demandez l’avis de votre pédiatre avant de débuter la diversification.

De 6 à 9 mois, bébé arrive à mastiquer les aliments (avec ou sans dents). C’est le début de la mastication avec les premiers mouvements de langue de type « avant-arrière ». Alors place aux purées plus épaisses.

Vers 9 à 12 mois, il apprend à croquer (il saisit les objets solidement avec ses dents, il est plus curieux et mange avec ses doigts). C’est L’heure des purées avec morceaux ou grumeaux, des aliments hachés, écrasés ou coupés finement. Il s’agit de la mise en place de la mastication avec les mouvements de gauche à droite de la langue. Bébé fait moins de mouvements « avant-arrière » pour avaler les purées.

De 12 à 18 mois, bébé arrive à mâcher correctement.  La mastication se perfectionne et le contrôle des aliments en bouche s’améliore.  Les mouvements « gauche-droite » de la langue sont mieux coordonnés. Il mange la même nourriture que les autres membres de la famille, et jouit parfois d’une petite autonomie car il peut manger tout seul.

Par contre, un enfant ayant des troubles de développement ou des maladies chroniques aura plus de mal à coordonner les fonctions de succion, de mastication et de déglutition (sucer, mâcher, avaler) pouvant entraîner des difficultés alimentaires.

Comment reconnaître un enfant avec des difficultés alimentaires ?

  • Il mastique peu ou avec difficulté
  • Il garde longtemps les aliments dans la bouche avant de les avaler ou de les recracher
  • Il a des restes de nourriture dans la bouche longtemps après le repas
  • Il refuse ou évite certaines textures, certains aliments
  • Il pleure pendant les repas
  • Il a des difficultés de succion (pour tirer le lait)
  • Il mange peu
  • Il mange des aliments de consistances inappropriées pour son âge ( Ex : bébé préfère le lait ou aliments liquides à d’autres aliments de son âge)
  • Il tousse, s’étouffe ou vomit pendant les repas ou lorsqu’il boit
  • Il fait de la fièvre sans raison apparente
  • Il rapporte ou montre des signes de douleur ou d’inconfort lorsqu’il avale.
  • Il manque d’intérêt aux repas  
  • Il prend beaucoup de temps pour boire ou manger.
  • Toutes ces réactions peuvent affecter la santé de l’enfant (perte de poids, dénutrition, stress, retards de croissance).

Au moindre soupçon, il est conseillé de consulter un pédiatre afin d’y remédier au plus vite.

(Visited 27 times, 1 visits today)