Le poisson est un aliment qui possède de nombreux atouts nutritionnels pour le bébé. Il est une très bonne source d’acides gras oméga-3 qui renforcent le cerveau.

Il faut l’introduire dans son alimentation très progressivement.

En prévention des allergies, Il est donc conseillé de ne pas l’introduire avant les 6 mois révolus de bébé.

Au départ (vers 6 mois) le poisson que vous donnerez à votre bébé doit être très frais et pas très gras. Ce sont également des poissons blancs dont le goût n’est pas trop prononcé, idéal pour faire goûter à votre enfant de nouvelles saveurs (morue, sole, maquereau moins gras). Évitez dans un premier temps les poissons en conserve  qui contiennent du sel.

– A partir de 7 mois, vous pourrez diversifier avec de nouveaux poissons plus gras comme le maquereau ou la sardine.

– Entre 1 et 3 ans, continuez de diversifier les espèces.

Il faut être très rigoureux sur la fraîcheur du poisson et éviter absolument les espèces contenant trop d’arêtes.

La sardine, le maquereau, le saumon, l’anchois, le hareng, la truite, le bar (sosso), la sole etc. sont pour la plupart les mieux indiqués pour votre bébé.

Veillez à retirer la peau du poisson ( qui retient souvent des toxines) et les arrêtes.

Quelle quantité de poisson donner à votre bébé ?

Entre 6 et 7 mois, mélangez 2 cuillères à café de poisson préalablement mixé avec les légumes.

A partir de 8 mois, vous pourrez augmenter les portions de poisson, soit 2 à 4 cuillères à café de poisson.

Le poisson est un délice, qui non seulement stimule les papilles mais  apporte des nutriments essentiels à la croissance. Pour la bonne santé de votre bébé, suivez efficacement les étapes de la diversification alimentaire et les quantités quotidiennes recommandées :

– 20 g (4 cuil. à café) à 1 an

– 30 g (6 cuil. à café) à 2 ans

– 40 g (8 cuil. à café) à 3 ans

(Visited 67 times, 1 visits today)