Le lait maternel est le liquide produit par les seins à l’approche de la naissance d’un bébé. Il diffère d’une femme à une autre.
La quantité et la qualité ne dépendent pas de la forme du sein ou d’un régime particulier. Il est conçu selon les besoins du bébé allaité et s’adapte également à l’état de santé du bébé. Une véritable alchimie !
Le lait maternel possède d’innombrables vertus.
Chez le bébé, il apporte dès les premières tétées les éléments nutritifs dont l’organisme du bébé aura besoin pour croître et bien fonctionner. Il contient des vitamines, des protéines, du sucre et de la graisse. Il transmet aussi des anticorps et les globules blancs qui lui permettent de lutter contre les infections. Votre bébé court moins le risque d’anémie, de diarrhée, de maladies respiratoires… Pourquoi donc l’en priver?
L’allaitement exclusif est recommandé jusqu’à 6 mois et l’allaitement partiel jusqu’à deux ans au moins. Plus la période d’allaitement est longue, plus votre bébé est protégé.
Le lait maternel tire sa source de l’organisme de la mère. Bien qu’il soit naturellement bon, pour s’assurer de fournir le meilleur lait jour après jour à bébé, il faut que la mère soit en bonne santé. Pour cela, il est nécessaire qu’elle ait une alimentation équilibrée, saine et variée. Son alimentation quotidienne doit être composée de céréales, fruits, légumes et produits laitiers.
Cette habitude alimentaire évite au bébé de manifester des signes de carences.
Pendant l’allaitement, il est conseillé de s’hydrater et de limiter la prise d’alcool, de tabac, de café, d’aliments très gras et trop épicés pour éviter que bébé en consomme lors de la tétée, car son organisme encore fragile n’est pas disposé à recevoir ce genre d’aliments.

(Visited 263 times, 2 visits today)