Il s’agit de l’un des premiers compléments administrés à un bébé, pourquoi ? 

La vitamine D est une substance utile dans l’absorption des minéraux comme le calcium et le phosphore (minéraux qui assurent la solidité des os et des dents; le développement cellulaire, et la force des muscles).  Cette substance est produite naturellement lorsque le corps est exposé au soleil. Cependant bien que pratique, une trop longue exposition de l’enfant au soleil pourrait lui être nocive.

La vitamine D est aussi présente dans les poissons gras (tels que le saumon, le maquereau, le thon, la truite…), le jaune d’œuf, l’huile de foie de morue et le beurre doux ainsi que les préparations pour nourisson.

En petite quantité dans le lait maternel, les suppléments de vitamine D sont offerts sous forme de liquide et sont administrés tous les jours à l’aide d’un compte-gouttes si bébé est exclusivement allaité au sein pour répondre efficacement à ses besoin. 

En effet, les bébés risquent davantage de souffrir d’une carence en vitamines D s’ils sont allaités au sein et que si mère a une carence en vitamine D, ou si le bébé à la peau claire. Cette carence augmente les risques de rachitisme (ramollissement et affaiblissement des os chez l’enfant), et des déformations pendant la croissance et la formation des os. Tandis qu’une surdose en vitamine D, provoque des intoxications et d’autre effets tout aussi graves. Puisque le dosage varie en fonction des âges, veiller à respecter les prescriptions de votre pédiatre.

(Visited 250 times, 1 visits today)